RECOMMANDATIONS


Afin de faciliter les prélèvements et les conseils pré-analytiques, le manuel de prélèvement en ligne peut être accessible :

A titre indicatif, vous trouverez ci-après les conditions de recueil des analyses les plus courantes :

Il ne faut pas consommer de nourriture ni de boissons sucrées dans les 12 heures précédant le prélèvement. Il est cependant possible de boire un verre d’eau.

Bilan glycémique :
glycémie, cycle glycémique, tests d’hyperglycémie provoquée à 50g (test de O’Sullivan), 75g ou 100g.

 

Bilan lipidique :
cholestérol total, HDL, LDL, triglycérides, apo A, apo B.

 

Autre :
catécholamines, crosslaps (CTX), hélikit, testostérone biodisponible.

Dosage de médicaments :
avant la prise

 

Cortisol :
entre 7h30 et 9h30 (présence d’un rythme circadien)

 

Bilan hormonal (FSH, LH, estradiol, progestérone) :
à certains moment du cycle menstruel en fonction du contexte clinique

 

Glycémie post prandiale :
1h30 à 2h après le début du repas

 

Tests d’hyperglycémie provoquée à 50g (test de O’Sullivan), 75g ou 100g :
prélèvement à jeun, ingestion d’une charge de glucose puis prélèvement au bout d’1 heure (test à 50g), au bout de 2 heures (test à 75g) ou toutes les heures pendant 3 heures (test à 100g). Il est impératif de rester au laboratoire pendant toute la durée du test

 

Prolactine :
rester assis 10 à 15 minutes au laboratoire avant le prélèvement

L’ECBU doit préférentiellement être effectué sur les 1ère urines du matin. Cependant en cas d’urgence ou de symptomatologie clinique évidente, il est possible d’effectuer le recueil à n’importe quel moment de la journée en respectant un minimum de 3 à 4 heures entre le recueil et la précédente miction.

 

Méthodologie :

  • se procurer un flacon stérile au laboratoire ou en pharmacie
  • se laver les mains
  • effectuer une toilette locale avec de l’eau et du savon ou avec une lingette antiseptique
  • uriner le premier jet dans les toilettes et récupérer le 2ème jet dans le flacon
  • apporter le prélèvement dans l’heure au laboratoire (en cas d’impossibilité, il peut se conserver quelques heures au réfrigérateur)

Méthodologie :

  • se procurer un flacon de 2 litres au laboratoire
  • au lever : vider la totalité de la vessie dans les toilettes
  • pendant 24 heures : recueillir dans le flacon la totalité des urines de la journée et de la nuit (y compris celles du lendemain matin au lever). Si le
  • volume est supérieur à 2 litres, recueillir le surplus dans une bouteille d’eau minérale vidée.
  • Ne pas mélanger les urines des 2 flacons.
  • noter votre nom et votre prénom sur le flacon
  • acheminer le prélèvement au laboratoire dans les plus brefs délais

Méthodologie :

  • se procurer un flacon de 500 ml au laboratoire
  • 3 heures avant le lever habituel :
    • vider la totalité de la vessie dans les toilettes
    • boire un grand verre d’eau (250ml)
    • oter la date et l’heure sur le flacon
    • se recoucher et rester allongé au repos pendant 3 heures
  • 3 heures après (le plus exactement possible) :
    • uriner dans le flacon pour recueillir la totalité des urines
    • noter l’heure sur le flacon
  • acheminer le prélèvement au laboratoire dans les plus brefs délais

Le patient doit respecter un délai d’abstinence sexuelle de 2 jours minimum à 6 jours maximum. Le respect de ce délai permet de limiter les variations de volume de l’éjaculat, de concentration, mobilité, vitalité des spermatozoïdes.

 

Méthodologie :

  • se procurer un réceptacle stérile spécifique au laboratoire
  • à domicile :
    • réaliser une toilette soigneuse au savon doux des mains, de la verge et du gland
    • uriner juste avant le prélèvement afin de débarrasser les voies génitales de la flore commensale et des cellules superficielles qui pourraient interférer • dans la réalisation des examens
    • se désinfecter des mains à l’alcool
    • recueillir le sperme par masturbation dans le réceptacle
  • acheminer le prélèvement au laboratoire avant 9h00, dans les plus brefs délais (inférieurs à 30 minutes) et à une température proche de 37°C (ex : transporter le réceptacle dans la poche intérieure d’un manteau ou sous les aisselles)