dim, 25 Juil, 2021

Le sucre est caché partout dans notre alimentation, au point où, lorsque l’on achète une boite de petits pois en conserve, on se retrouve avec une dose de sucre dedans…

Pourquoi l’industrie agro-alimentaire ajoute-t-elle du sucre partout ? Eh bien pour nous rendre accros… Du moins , pour que nous consommions leurs produits. Le sucré est la saveur que nous préférons dès le plus jeune âge. En effet, le lait maternel est plutôt sucré. Et si maman consommait beaucoup de sucre durant sa grossesse, il se peut même que nous ayons été habitués au sucre dès la gestation à travers le liquide amniotique qui prend généralement le goût des choses que mange la mère.

Pas étonnant qu’il soit si addictif. Et qu’à la moindre émotion négative, nous ayons tendance à nous jeter sur les sucreries… Elles ont ce côté rassurant et apaisant dont nous avons parfois besoin. Saviez-vous même qu’à travers des expériences sur des souris, nous avons remarqué qu’elles étaient aussi addicts au sucre que celles qui consommaient de la cocaïne à cette dernière…

Le soucis avec cet aliment pourtant si délicieux, c’est qu’il entraîne de nombreux maux. Nous pouvons sans hésiter citer des problèmes de diabète et de surpoids qui sont connus de tous… Les médecins considèrent même que c’est la deuxième cause de mortalité après la cigarette!

Mais il y a bien d’autres problèmes, bien moins connus qui trouvent pourtant leur source dans le sucre, et où nous trouvons une nette amélioration lorsque l’on arrête d’en consommer .

Dans cet article, on vous révèle les bénéfices sur la santé d’un arrêt total du sucre. On vous livrera aussi quelques astuces qui ont pu marcher sur nous pour faciliter votre arrêt (même si nous sommes tous différents), enfin on vous conseillera sur les choses à ne surtout pas faire pour en finir avec ce véritable faux-ami.

danger du sucre

1) Qu’appelle-t-on « le sucre »

Lorsque l’on parle de sucre, il convient de bien définir le terme. Car il existe différents types de sucres.

  • Les sucres rapides : Ce sont les sucres contenus dans les fruits (le fructose), les sucres raffinés (saccharose en particulier) le miel…
  • Les sucres lents ou sucres complexes sont ceux qui composent les féculents comme les pâtes, le riz, les pommes de terre… Ils sont appelés comme cela car ils sont plus lents à digérer et à assimiler que les sucres rapides.

Il faut surtout faire très attention, lorsque l’on parle d’arrêter le sucre, il ne s’agit pas de stopper tous les sucres. Ils sont essentiels à notre santé, voire indispensables puisqu’ils nous apportent les glucides à partir desquels notre énergie est fabriquée. Si nous n’avons plus d’apports suffisants en glucides, nous risquons gros, allant de simples malaises vagaux à des arrêts cardiaques dans les cas les plus graves.

En revanche, le type de sucre qu’il est mieux d’éliminer de notre alimentation sont les sucres raffinés, particulièrement le saccharose. Il n’apporte aucuns bienfaits pour la santé, aucune vitamine et aucuns minéraux et acidifient fortement l’organisme, engendrant des fortes perturbations.

arrêter le sucre avantages

2) Les bienfaits de l’arrêt du sucre sur la santé

La santé est un bienfait extrêmement précieux, et on s’en rend compte (souvent trop tard) lorsque celle-ci commence à nous faire défaut … L’arrêt du sucre peut vous apporter divers bénéfices dont nous allons dresser une liste loin d’être exhaustive :

  • Une perte de poids : Le sucre raffiné se stock très facilement dans le corps s’il n’est pas consommé lors d’un effort. Par réflexe naturel et par prévoyance, notre corps fait un stock de glucides dans les graisses « au cas où », celui-ci étant indispensable à notre survie. Le problème, c’est que si l’apport est trop important, alors l’aiguille de la balance peut vite monter… Et, en vue de tout le sucre que nous consommons au quotidien, entre les sucreries et les sucres cachés… Nous dépassons très facilement notre quota journalier. En arrêtant les sucreries et en apprenant à déceler les sucres dissimulés, notre apport en glucides sera bien plus raisonnable, et cela entraînera forcément une perte de poids due à une diminution de la masse graisseuse.
  • Regain d’énergie : Le sucre créé des pics de glycémie. Du coup , on peut se sentir hyper en forme lorsque l’on prend un bon coca, et être dans les choux quelques minutes plus tard. Cela est dû à la glycémie dans le sang qui tente de s’équilibrer. Malheureusement, un pic trop fort de glycémie va entraîner une réaction insulinique trop forte qui se traduira forcément par un hypoglycémie. C’est souvent ce fameux coup de barre que l’on ressent au milieu de la matinée si notre petit déjeuner a été trop riche en sucres rapides, et qui redonne envie de manger un peu de sucre pour faire remonter tout ça… De plus, une surconsommation de sucre sur le long terme, fatigue les glandes surrénales qui sont alors trop sollicités. C’est ainsi que l’on devient peu à peu victimes de ce que l’on appelle « la fatigue chronique ». Éviter le sucre permet alors de stabiliser la glycémie dans le sang et ainsi éviter les coups de mous, tout en réduisant la fatigue générale de l’organisme tout au long de la journée.
  • Diminution des maladies inflammatoires : Le sucre est un haut responsable de l’inflammation dans le corps. Toutes les maladies chroniques ou bien ponctuelles qui résultent d’une inflammation quelconque peuvent être diminuées voire disparaître après l’arrêt du sucre. C’est le cas par exemple des rhumes des foins, des allergies en tous genre, de certains eczémas, du psoriasis, de la sinusite, des infections à répétitions et bien d’autres encore…
  • Une beauté retrouvée : En limitant le sucre, il y a divers avantages que l’on constatera devant le miroir. L’acné peut être fortement diminuée, même (et surtout!) s’il est hormonal. Les cernes sous les yeux disparaissent, la teint retrouve son éclat, les rougeurs s’atténuent, la cellulite est éliminée elle aussi… Bref, ce n’est que des bonnes nouvelles pour se sentir mieux dans notre corps !

3) Les astuces pour arrêter le sucre

Il n’y a pas de recette miracle pour arrêter de consommer du sucre… Seule une volonté peut vous aider dans cette détox qui peut parfois être douloureuse physiquement et moralement. Vous pourrez souffrir de migraines durant les premières semaines, de baisses de morale, de baisse de vivacité… Tout dépend des personnes et les symptômes peuvent être nombreux. Il ne faut pas pour autant vous décourager, car à la clé, les bénéfices sont énormes. En plus de cet argument de force, voici quelques astuces supplémentaires pour garder le cap :

  • Contrer l’envie de sucre : dès qu’une envie de sucre se fait sentir, il faut vite penser à autre chose. Sortez faire un tour dehors, des achats (surtout pas en grande surface pour ne pas craquer sur un paquet de biscuits ou du chocolat…), du sport, bref tout ce qui est susceptible de vous occuper l’esprit et vous faire penser à autre chose.
  • Gérer ses émotions : Souvent, l’envie de manger une sucrerie vient avec le stress ou une émotion négative que l’on souhaite combler par une petite douceur… La gestion des émotions est une étape importante pour vous aider à limiter votre consommation de junkfood.
  • Ne pas le remplacer systématiquement par des substituts: Pour une véritable détox efficace, il vaut mieux éviter de remplacer le sucre par des substituts tels que le miels, le sirop d’érable, le maltose etc. Ceci car cela ne vous aidera pas à éliminer les envies sucrées. Il vaut mieux s’habituer à des saveurs plus légères en sucres et apprendre à les apprécier avec le temps pour que vous restiez motivée sur le long terme.
  • Manger des fruits : Une envie irrépréhensible de sucré ? Mangez un fruit vous aidera à ne pas craquer sur une plaque de Milka. Les fruits sont composés de fibres et accompagnés de nutriments qui rendent le sucre qu’ils contiennent moins nocif et agressif pour l’organisme.
  • Apprendre à lire les étiquettes : attention lorsque vous faites les courses. Le sucre se cache parfois là où on ne l’attend pas. Lisez les ingrédients pour vous assurer que ce que vous achetez n’en contient pas. Il se trouve souvent dans les plats préparés, les sauces, les conserves, et même le pain de mie ou le pain industriel.
  • Trouvez du soutien : cela peut être une de vos amies qui est tentée également d’arrêter, ou un coach spécialisé. Vous pouvez aussi rejoindre des groupes d’entraide sur les réseaux sociaux ou des forums. L’avantage est que vous pourrez y trouver des astuces très pratiques et efficaces auxquelles vous n’aurez pas forcément pensé seule.
  • Consommez de la spiruline : la spiruline aide a couper la faim de manière très efficace en plus de vous apporter de nombreuses vitamines et minéraux essentiels. Cela peut être une bonne idée pour combler les envies de sucre ou les petites fringales qui pourraient survenir. Vous pouvez la consommer en poudre dans un smoothie ou en gélules, mais attention à bien la choisir.
arrêter le sucre detox précautions

3) Ce qu’il faut absolument éviter lors d’une détox de sucre

Arrêter le sucre c’est déjà bien difficile… Il y a des choses à ne surtout pas faire si l’on ne veut pas encore plus se compliquer la tâche.

  • Ne plus avoir de vie sociale : C’est parfois ce que nous sommes tentés de faire, voire ce que l’on se sent obligés de faire pour réussir. Se réunir entre amis, c’est la porte ouverte aux écarts. C’est vrai. Mais il suffit d’avoir des personnes à l’écoute dans notre entourage et de bien leur expliquer nos motivations, avec des arguments éclairer, pour leur montrer que votre régime n’est pas une hérésie, et il comprendront, sans vous juger, que vous ne vouliez pas goûter à ce délicieux fraisier… Pourquoi ne pas apporter, lors des occasions, une pâtisserie faite par vos soins, sans sucres raffinés, dont vous pouvez trouver tellement de recettes sur internet ? Peut être même qu’ils trouveront ça délicieux ! Ne plus avoir de vie sociale, c’est la garantie de craquer, un moment ou un autre, car la charge psychologique sera trop importante.
  • Ne pas attendre des résultats immédiats : même si certains bénéfices devraient se faire sentir rapidement, d’autres mettront beaucoup plus de temps. Attendre des résultats immédiats, c’est la garantie de se décourager, d’autant que des symptômes désagréables vont survenir dans les premières semaines.
  • Faire des écarts le premier mois : Une détox de sucre doit durer au moins un mois pour être efficace. Des excès durant ce mois de sevrage peut entraîner une rechute rapide. Après un mois, on peut considérer que l’addiction n’est plus présente et l’on peut faire quelques écarts, mais surtout pas avant !
  • Remplacer le sucre par du trop salé ou trop gras : Le but est d’avoir une meilleure santé. Si vous remplacez votre plaque de chocolat par des paquets de chips, les bénéfices de l’arrêt du sucre peuvent être annulés. Il vaut mieux donc ne stopper un aliment nocif pour se jeter sur un autre qui l’est tout autant.
  • Ne pas tomber dans un déficit calorique trop important : Ce n’est pas parce que l’on arrête le sucre qu’il faut en plus de cela faire un régime drastique et contraignant. Ce sera psychologiquement très difficile à tenir avec un risque de rechute rapide, en plus d’être extrêmement éprouvant physiquement. De plus c’est la porte ouvert aux troubles alimentaires en tous genres…