Santé

Quelle est la durée moyenne d’une séance de kiné ?

Quelle est la durée moyenne d’une séance de kiné ?

Encore appelée rééducation fonctionnelle, la kinésithérapie vise à maintenir ou à restaurer les capacités motrices du patient à la suite d’un traumatisme, d’une intervention chirurgicale ou d’une maladie.

Mais pour ce qui est de la durée d’une séance avec un masseur-kinésithérapeute, plusieurs facteurs entrent en jeu. Cet article vous propose à ce propos un tour d’horizon en quelques points.

Le dialogue praticien-patient est un gage d’efficacité

La durée moyenne d’une séance de kinésithérapie se situe entre 30 et 45 minutes en fonction du type de pathologie.

Cependant, un dialogue régulier avec votre masseur-kinésithérapeute l’aide à ajuster au mieux le rythme des séances en fonction de l’évolution de vos capacités motrices et de la douleur ressentie.

Essayez donc de lui faire part de votre ressenti, qu’il soit positif ou négatif. N’hésitez non plus à lui poser des questions du type « Une femme enceinte peut-elle faire de l’ostéopathie ? », car c’est en collaborant main dans la main que vous obtiendrez satisfaction.

La durée dépend de la pathologie traitée

La durée d’une séance de kinésithérapie est très variable selon le type de pathologie. Pour une simple entorse bénigne de la cheville, une séance d’une demi-heure vous suffit en général.

En revanche, les séances peuvent durer 45 minutes à 1 heure dans le cas de maladies neurodégénératives comme la sclérose en plaques ou après un accident vasculaire cérébral.

durée moyenne d’une séance de kiné

Cette différence s’explique par la nécessité de travailler votre endurance et plusieurs fonctions motrices si vous êtes atteint de pathologies lourdes. La kiné respiratoire pour des affections pulmonaires chroniques requiert également des séances plus longues.

La fréquence des séances joue aussi

Si la durée de chaque séance est courte, par exemple 30 minutes, le kinésithérapeute peut vous en prescrire plusieurs par semaine. À l’inverse, il est fréquent de n’en prescrire que 2 ou 3 par semaine au maximum s’il s’agit de séances de rééducation intensive d’au moins 45 minutes.

Cette adaptation de la fréquence à la durée de la prise en charge aide le professionnel à respecter votre fatigabilité et vos capacités de récupération.

Quid de la kinésithérapie pédiatrique ?

Chez l’enfant, notamment en bas âge, il est difficile de tenir en place plus d’une vingtaine de minutes. Les séances sont donc plus courtes, mais aussi plus fréquentes afin de stimuler les progrès moteurs.

On considère qu’une séance de kinésithérapie de 15 à 30 minutes maximum est un optimum pour un très jeune enfant. Au-delà, il sera fatigué et aura du mal à rester concentré sur les exercices.

séance de kiné

Pour les enfants en âge scolaire ou les adolescents, on peut aller jusqu’à 45 minutes de soins étalés sur la semaine en fonction de la pathologie et des objectifs de rééducation motrice.

La durée de la kinésithérapie du sportif blessé

Si vous êtes victime d’une déchirure musculaire, d’une rupture de ligaments ou d’une fracture de fatigue, vous devez observer une période de kinésithérapie dans le cadre de votre réathlétisation avant la reprise du sport.

Selon le type de blessure, vos séances peuvent durer de 30 minutes pour une simple contracture à 1 h pour une reconstruction ligamentaire du genou avec travail de renforcement musculaire.

En phase de reprise d’activité, des séances plus courtes de 30 à 45 minutes sont préconisées pour respecter la fatigabilité de vos tissus en cours de cicatrisation.

Notez cet article !

You may also like

Comments are closed.