Les médecines douces peuvent être des alliées fidèles pour diminuer les symptômes dus à la ménopause

Les médecines douces peuvent être des alliées fidèles pour diminuer les symptômes dus à la ménopause

Aux alentours de 50 ans, les femmes connaissent toutes ce phénomène assez pénible et tant redouté qu’est la ménopause. Malheureusement, impossible de ne pas passer par là… Entre bouffées de chaleur, prise de poids, perte de cheveux, manque d’énergie et douleurs articulaires, les fluctuations hormonales n’ont pas fini d’éprouver les femmes ménopausées.

Heureusement, il existe, parmi les médecines douces, des remèdes assez efficaces pour aider à passer ce cap et le vivre plus confortablement. En voici une liste non exhaustive.

Bien comprendre la ménopause

Avant toute chose, il convient, pour se soigner efficacement et de manière ciblée, de bien comprendre ce qu’il se passe dans notre corps.

De la puberté à la ménopause, nos cycles sont assurés par différentes hormones qui permettent de réguler un certain nombre de choses. Parmi celles-ci, il y a bien sûr l’ovulation ou le déclenchement des règles. Lorsque tous nos ovules ont été épuisés et que les ovaires cessent leur activité essentielle, cela créé un déséquilibre hormonal auquel le corps doit s’adapter. Cette transition est nommée la période postménaupose.

Les symptômes tels que les bouffées de chaleur, les sécheresses vaginales, l’incontinence urinaire, la perte de libido, les infections à répétition ou la fatigue sont dues à la baisse brutale du taux d’oestrogenes dans le sang. Ils disparaissent en général au bout de quelques mois mais des petites astuces peuvent aider à vivre cette période transitoire plus sereinement.

Les compléments alimentaires pour soutenir le système hormonal à l’approche de la ménopause

La médecine allopathique préconise généralement des traitements hormonaux pour traiter les désagréments liés à la ménopause. Le soucis est que ceux-ci sont très controversés et certaines femmes refusent catégoriquement de prendre des hormones de synthèse…

En revanche, il existe des plantes qui stimulent naturellement la production d’oestrogènes est aident à limiter les symptômes qui sont liés à leur disparition.

Les compléments alimentaires ménopause bio sont généralement composés de :

  • végétaux contenant des phyto-oestrogenes comme le soja, la sauge ou bien le lierre rouge.
  • Mais ils peuvent être agrémentés de DHEA qui aide la synthèse de certaines hormones.
  • De vitamines E pour lutter contre le relâchement de la peau et améliorer la qualité des cheveux.
  • Certains ajoutent même des plantes qui ont un effet sur les envies de sucre ou de gras comme le gymnema sylvestris.

Pour choisir ses compléments alimentaires, il vaut mieux demander conseil à un spécialiste comme un naturothérapeute ou un vendeur en magasin bio. Il faut qu’il soit fabriqué en France afin de répondre à des normes strictes, car, à l’étranger, les compléments alimentaires peuvent être moins bien contrôlés et plus sujets à des dérives douteuses.

Attention, ce n’est pas parce que ce sont des plantes naturelles, qu’elles sont inoffensives… Avant toute prise de compléments, il est préférable de demander conseil à votre médecin traitant.

L’huile essentielle de sauge sclarée

Très reconnue pour la régulation hormonale féminine, la sauge sclarée peut aider à fortement diminuer les bouffées de chaleur.

Vous pouvez la consommer sur un comprimé neutre ou bien sur un sucre à raison de 2 gouttes le matin et le soir.

Il n’est cependant pas recommandé d’utiliser cette huile essentielle si vous avez des antécédents ou que vous souffrez d’un cancer du sein, du col de l’utérus ou des ovaires.

Du sport doux pour contrôler la prise de poids

Au delà des solutions qu’il faut prendre en interne, il est recommandé de pratiquer une activité sportive régulièrement afin de limiter la prise de poids, de protéger le cœur et d’améliorer le confort articulaire qui est souvent mis à mal en cette période de chute hormonale.

Pour cela, inutile de faire des sports extrêmes ou très intenses, surtout si vous n’en avez jamais vraiment fait…

Contentez-vous d’une promenade en vélo d’une trentaine de minutes par jours, de la marche, ou un footing à petites foulées.

Vous pouvez également faire des exercices de renforcement musculaire comme ceux de la méthode Pilate qui seront idéaux pour chouchouter votre périnée et ainsi éviter les fuites urinaires ou les descentes d’organes.

La cupping thérapy contre de nombreux symptômes de la ménopause

La cupping thérapy est connue et a été rendue célèbre dans le milieu du sport avec ces nombreux athlètes que l’on a vus avec des marques rouges et rondes sur le dos.

Elle consiste à déposer des ventouses à certains points clés de votre corps ou votre visage et à aspirer. Elle peut être sèche (dans ce cas on n’incisera pas) ou humide.

Elle aide à atténuer de nombreuses douleurs articulaires ou musculaires, et a amoindrir les bouffés de chaleur, les ballonnements ou les vertiges. Elle peut redonner de l’énergie, et faciliter de meilleures nuits de sommeil.

Elle doit être pratiquée par un professionnel qui utilise un matériel stérile et qui respectent des normes d’hygiène strictes afin d’éviter tous risques d’infections ou de contaminations.

Articles Similaires

Comment se débarrasser des vergetures à l’aide de remèdes naturels ?

Comment se débarrasser des vergetures à l’aide de remèdes naturels ?